top of page

POSTUROLOGIE - UNE INTRODUCTION

Lorsqu’on parle de posture, tout le monde pense s’y connaître. Mais lorsqu’on précise les termes et qu’on parle plutôt de système postural, soudainement les points d’interrogations apparaissent.


Voici un survol de ces notions de base.


Il faut d’abord définir ce qu’est la posturologie. Si on décompose le terme, on dira qu’il s’agit de l’étude de la posture. Il faut toutefois aller plus loin en définissant exactement ce qu’est la posture.

Communément, lorsqu’un parent dit à son enfant (généralement adolescent!) « tiens-toi droit, attention à ta posture ou tu vas avoir mal dans le dos », il demande officiellement à son jeune d’adopter un positionnement adéquat.

Lorsqu’un employé se retrouvant en télétravail à la maison fait adapter son poste de travail pour avoir une meilleure posture devant l’ordinateur, il fait en réalité adapter son positionnement.


La différence?

Le positionnement (l’ergonomie) ou l’attitude posturale sont volontaires, conscientes.

La posture, nommée système postural d’aplomb, est une notion fondamentale à la base du fonctionnement du corps humain debout. La gestion de la posture est involontaire, car gérée par le système nerveux autonome, et majoritairement inconsciente.

Le système postural est ce qui nous permet de nous tenir debout sans avoir à penser à contracter tel ou tel muscle pour ne pas tomber. Il nous permet d’interagir dans notre environnement, par exemple de nous pencher à droite sans tomber à droite ou monter des marches sans tomber sur le dos.


Vous est-il déjà arrivé d’échapper votre tête et qu’elle tombe vers l’avant, disant « oups, excusez-moi, j’ai oublié de tenir ma tête! » Non… Comment se fait-il que votre tête (et par le fait même toute votre colonne vertébrale) tienne en rectitude sans s’épuiser et que vous n’ayez pas besoin d’y penser contrairement à votre bras droit que vous soulevez et qui finira par redescendre de fatigue si vous cessez d’y porter attention?

La différence réside dans le type de muscle. Le corps humain est constitué de plusieurs types de muscles, dont des muscles dit phasiques et toniques. Les muscles phasiques sont conscients, volontaires et fatigables (ceux qu’on travaille au gym). Les muscles toniques sont au contraire involontaires, infatigables et inconscients. Ces derniers contrôlent la position de nos vertèbres, donc notre posture d’aplomb (debout).

Schématisation muscles toniques vs phasiques

Schématisés ici, sont en bleu les vertèbres, en jaune les muscles toniques (posturaux) et en vert, les phasiques (ceux généralement connus, travaillés).



En résumé, travailler en posturologie est avoir une action sur le système postural d’aplomb qui, comme tout système, peut présenter des déficits, des perturbations, des problématiques. Agir sur le système postural, c’est agir sur les fondements du corps humain debout, par l’entremise du système nerveux.

Il faudra lire le prochain article pour en savoir plus précisément sur ce qui, dans le système nerveux, intervient sur le contrôle postural.


238 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

LES ENTRÉES POSTURALES - SURVOL

Pour tenir debout, le corps humain a besoin d’un système postural, géré par le système nerveux, comme expliqué précédemment. Toutefois, qu’est-ce qui, exactement, dans le système nerveux permet au cor

Comentarios


bottom of page